Conférencier: Denis Soucy

Où Ça?

Il y tombe jusqu’à 11 mètres de pluie par année. À moins que le sentier soit 100% pure roche ou glace, le sol y est recouvert d’une épaisse mousse spongieuse qui dissimule les cavités aux marcheurs téméraires…  C’est ça la Patagonie parbleu!

Évidemment je parle du versant chilien. Celui qui intercepte toute l’humidité que le pacifique lui apporte par le biais de ses 40e rugissants et de ses 50e hurlants. Avec en toile de fond sa cordillère torturée et coiffée du deuxième plus grand champ de glace au monde, rien d’étonnant à ce que cette région intimide. C’est précisément dans cet environnement que sont enchâssés les fameux canaux de Patagonie. Par contraste, sur l’autre versant, du coté argentin, des glaciers alimentent quelques lacs d’où s’écoulent de maigres rivières qui survivent à un immense désert jusque dans l’Atlantique Sud.

Pour les amants de la nature profonde et rebelle, c’est l’endroit rêvé. Je me propose lors de ma conférence de vous en présenter quelques vierges facettes, quitte à détruire le mythe qu’il faut avoir le cuir d’un Indiana Jones pour s’y hasarder. Ce labyrinthe aquatique est truffé de petites enclaves protégées permettant de s’y réfugier en cas de mauvais temps. Seul votre calendrier de navigation risque de s’en trouver perturbé.

Avec un bon guide en main et en respectant les saisons propices, cette région devient l’une des plus intéressantes à explorer. Je vous convie donc tous à venir partager les couleurs, les images et les bruits impressionnants que j’en ai rapportés.

Dommage que “La Rose”, ce magnifique voilier de 16 mètres sur lequel nous étions, ait connu une fin aussi tragique…

Animateur: Bernard Fortin

Photos courtoisie de Denis Soucy