Conférenciers: Gilles-Philippe Delorme, interviewé par Caroline Dufour

Dans une causerie menée sous forme d’entrevue avec la jeune plaisancière Caroline Dufour, Gilles-Philippe Delorme revit avec nous ses 50 années comme plaisancier, au Québec, sur les côtes américaines et dans la Mer des Antilles. Du tout début sur les Grèves de Contrecoeur et la découverte, sur “La Miche” familiale et son hors-bord 5HP Johnson, des Îles de Contrecoeur, du St-Laurent, des Îles de Sorel et du Richelieu des années ’50…

Sa première grande folie:
Les premières aventures sur Karim III, un Hughes ’38 tout neuf… qu’il achète à 26 ans! Avec la découverte des Grands-Lacs, du St-Laurent et du Golfe. (Les années ’70) Puis la première grande aventure, qui le conduira le long du Waterway, de l’Est des États-Unis jusqu’aux Keys de Floride et aux Petites Antilles sur Karim III (’76 à ’80).

En 1980, c’est l’arrivée de «La Démone» (Hughes ’48): Gilles-Philippe nous raconte son deuxième passage des Grands-Lacs, de Chicago au Lac Champlain, puis la remise à neuf  de son voilier et la perspective «Québec 1984». Gilles-Philippe n’ayant pu concrétiser sa participation à la première Transat Québec-St-Malo, il entame un long périple d’abord jusqu’à Boston, puis dans le Long Island,  la côte Est, Norfolk, Charleston, Fort Lauderdale, les Keys, Cuba, la Caraïbe Nord-Ouest, le Mexique, le Bélize, le Guatemala, le Rio Dulce, le lac Izabal, le Honduras, et les splendides «Islas de la Bahia», etc… Un périple entamé dès 1985, d’abord par étapes et à temps partiel, puis enfin à temps plein, de 1999 à 2004. Il connaîtra sa première véritable tempête à l’automne 1987, quelque part entre la Caroline et les Bermudes. Gilles-Philippe dépose enfin son baluchon, croisant sa ligne de départ au Lac Champlain en juillet 2004.

«La Démone», vendue en juillet 2012, vit maintenant une seconde vie sous le nom de «Tulipe», avec son  propriétaire Hollandais, dans la Baie de San Francisco, et s’apprête à partir pour un très long périple vers Baja California, Panama, et l’Europe. Gilles-Philippe est maintenant «second» sur «L’Espiègle» de Sébastien, son fiston «Capi», un Kyrie Elite ’25 sur le Lac Champlain.

Pendant toutes ces années, notre navigateur vit écartelé entre le métier qu’il aime, journaliste-animateur TV, et sa passion de la voile: ce qui lui vaudra quelques casse-têtes. Mais ce sera aussi l’occasion pour lui d’animer les premiers grands documentaires télévisés québécois sur la Plaisance, avec, dès 1984, la série de 10 émissions à la télé de Radio-Québec intitulée «Passion de La Voile». Viendront ensuite, entre autres, «Le Saint-Laurent» sur Canal D et CTV, puis «Mer et Monde» et enfin  «Exploration-Rivières».

Animatrice: Chantal Massicotte

Photos courtoisie Gilles-Philippe Delorme